Ieper
• (Belgique)
Accéder au site Sporen

Lieu de l’intervention

Le Parc Urbain

Villeneuve d’Ascq, Technopole Verte LES LACS / CREATIONS IN SITU

De la ville à la campagne, la chaîne des lacs de Villeneuve d’Ascq étire ses six lacs aux attraits distincts. Creusé en 1976, cet ensemble avait pour but de résoudre le problème d’écoulement des eaux qui se posait à la création de la ville nouvelle.

Pour ce projet, l’Atelier 2 fait référence à son territoire local. Villeneuve d’Ascq a la particularité de s’étendre sur 2 800 hectares, 180 ha d’espaces verts, 120 ha de zone naturelle, 51 ha de plans d’eau… Alors que la ville est divisée en deux par une voie rapide, telle une frontière, la chaîne des lacs la relie de manière transversale.

Dans les années 70, le site du Parc du Héron est une zone inondable, au sol souvent imperméable. L’EPALE (Etablissement Public chargé de l’Aménagement de la ville nouvelle de Lille-Est) veut y créer une zone de détente et de loisirs et trouver une solution aux problèmes d’assainissement des eaux de pluies de la ville nouvelle, Villeneuve d’Ascq.

Exutoire naturel, La Marque est cependant une petite rivière, elle ne peut recevoir directement les eaux pluviales de la ville nouvelle. Sept lacs sont créés : le lac des trois lacs au parc de l’Université Charles de Gaulle, le lac du Château, le lac des Espagnols, le lac Saint-Jean, le lac de Quicampoix, le lac de Canteleu et le lac du Héron. Cette chaîne des lacs est aujourd’hui gérée par l’Espace Naturel Lille Métropole.

Pièces jointes